Pourquoi Azerteach ?
Notre philosophie

« C’est le rôle essentiel du professeur d’éveiller la joie de travailler et de connaître.»
- A. Einstein

Un taux d’échec élevé en Wallonie et à Bruxelles.

Selon les Indicateurs de l’enseignement 2013, publiée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, « en 2011-2012, en moyenne, près d’un élève sur cinq est en retard scolaire dans l’enseignement primaire et c’est le cas d’un élève sur deux en fin de secondaire ». Plus précisément, en 2011-2012, 18 % des élèves scolarisés en 6e primaire étaient en retard d’un an et 3 % de deux ans. Ce pourcentage augmente dans le secondaire : pour cette même année scolaire, 43 % seulement des élèves de rhéto étaient à l’heure. Parmi ceux qui étaient en retard, 25 % affichaient un décalage de deux ans.

Par ailleurs, si certains parviennent, malgré les obstacles, au bout de leur parcours, nombreux sont ceux qui, démotivés, abandonnent leur scolarité avant son terme. Selon le rapport d’une étude menée de concert par l’université de Liège et la Fédération Wallonie-Bruxelles (« Mise en perspective de la situation en Fédération Wallonie-Bruxelles »), 14,7 % des jeunes qui étaient alors scolarisés en 2011 en région wallonne ont quitté l’enseignement sans diplôme. Ce chiffre s’élève à 18,9 % pour Bruxelles.

« La plus parfaite éducation consiste à habituer le disciple à se passer de maître.»
- R. Sabatier

Notre mission : favoriser la réussite scolaire des élèves…

Ces données statistiques sont impressionnantes et reflètent les difficultés que rencontre notre enseignement traditionnel à assurer la réussite de tous ses élèves scolarisés. Les raisons qui expliquent cette situation peu glorieuse sont multiples et dépendent de très nombreux facteurs : comme par exemple, l’absence de travail régulier de la part de l’élève, le manque de pédagogie de certains professeurs, un soutien scolaire limité de la part des parents et cetera.

Sans vouloir jeter la pierre à qui que ce soit, nous avons voulu, au sein d’Azerteach, apporter des solutions concrètes en vue d’agir directement sur certains facteurs susceptibles d’entraver le parcours des élèves, en premier lieu sur leur démotivation, principale cause, selon nous, du redoublement, et souvent conséquence d’un enseignement complexe brassé trop rapidement.

… en agissant sur la confiance en soi et la motivation.

De fait, dans notre quotidien de professeur, nous avons souvent entendu cette phrase prononcée par nos élèves : « Je n’y arriverai jamais. Je ne suis pas fait(e) pour ça. Les maths, c’est pas mon truc, j’abandonne. De toute façon, je vais quand même rater. » Et cetera. Dès lors, nous avons voulu inverser cette tendance génératrice d’échec en créant un cadre d’apprentissage dans lequel, nous espérons, chaque enfant et adolescent pourra prendre conscience de l’étendue de ses capacités et potentialités.

Plus d'informations et réservation des cours:

+32 (0)2 345 48 37